Rock’n’roll Dream attendu ce samedi 12 mars 2011 sur l’hippodrome de Saint

Rock’n’roll Dream attendu ce samedi 12 mars 2011 sur l’hippodrome de Saint

La mode occupe une grande place dans la vie de certaines personnes et des Français en général ! Parfois, certaines choses sont d’un ridicule profond, mais, les fidèles décident tout de même de les porter pour être « In » comme ils aiment à le dire. Une nouvelle fois, la mode a encore frappé et cette fois-ci, sur le maillot de l’équipe de France de Football. Les directeurs artistiques de Nike ont décidé de nous ressortir la bonne vieille marinière popularisée par Jean-Paul Gaultier. Qui dit Marinière dit bien évidemment marin, et qui dit marin, peut également dire naufrage ! Dès lors, ce maillot extérieur rayé blanc et bleu qui n’est franchement pas à notre goût, aurait peut-être été plus adapté à l’équipe de France qui a disputé la coupe du monde 2010 car honnêtement, pour une équipe qui est en pleine reconstruction et qui essaye donc de sortir la tête de l’eau, de leur faire porter un maillot qui fait penser au naufrage, n’est franchement pas la meilleure idée que les designers de l’équipementier Nike ait eu. Mais, il n’y a pas que dans le football que l’effet de mode est de rigueur. Dans les courses hippiques, il est également fort présent. Depuis que le meeting d’hiver est terminé, hormis le Grand National du Trot qui s’est déroulé mercredi sur l’hippodrome d’Amiens, nous avons l’impression que les trotteurs n’existent plus sur la planète course. Les dirigeants de la Société des Courses Françaises sont apparemment éblouis par le soleil qui fait petit à petit sa réapparition, et ne voient que par les galopeurs ou les sauteurs. Après un quinté plus indéchiffrable jeudi sur l’hippodrome de Deauville, son semblable sur le même hippodrome vendredi, c’est l’hippodrome de Saint-Cloud qui nous accueillera ce samedi 12 mars 2011 pour un nouvel handicap divisé de première épreuve qui s’annonce franchement inintéressant.

Honnêtement, nous n’avons pas envie d’être tendres et en avons « ras le bol » de ces quintés qui ne riment à rien. Si le Pmu veut faire de la loterie, qu’il passe un partenariat avec la Française des Jeux en achetant des parts du loto et qu’il nous laisse notre Tiercé, Quarté, Quinté plus. Trouver une base solide dans ce genre d’épreuve est devenu un véritable exploit. Entre le terrain, trop lourd pour certains, pas assez souple pour d’autres, les numéros de corde qui annihilent les chances de plusieurs concurrents avant même que la course soit courue, franchement, nous ne savons plus comment aborder ces rendez-vous. Ce samedi, nous allons donc encore vous fournir des explications qui ne serviront pratiquement à rien. Dès lors, quel est l’intérêt de parler de cette épreuve ? chaussure nike pas cher L’intérêt est que nous sommes tous des fanatiques des courses et plus particulièrement du jeu, donc, le quinté plus est ce qu’il y a de mieux pour tenter de décrocher le gros lot. Mais bon, un jour arrivera où nous ne pourrons vraiment plus toucher deux mots de ces courses à l’effet « Kinder Surprise », et il ne faudra pas s’en plaindre. Allez, faisons tout de même un rapide état des lieux pour essayer d’éclairer nos chers lecteurs qui n’y sont eux, pour rien dans cette histoire. Lors de notre Prix Teddy, quatrième course de la réunion I prévue aux alentours de 15h08, qui est un handicap divisé de première épreuve labélisé course « D », seize compétiteurs âgés de cinq ans et plus viendront se défier pour savoir qui aura le parcours le plus heureux. Et oui, sur le tracé des 1600 mètres de la piste en herbe, le parcours fera à coup sûr la différence. Avec un terrain très souple, les numéros de corde auront une importance capitale, comme toujours à Saint-Cloud. Normalement, les rapports devraient une nouvelle fois être astronomiques. A présent, à nous d’essayer de faire la différence même si cela s’annonce franchement compliqué !

Logiquement, si nous ne sommes pas trop mauvais, sauf cataclysme, Rock’n’roll Dream (6) devrait terminer dans les cinq premiers. Mais, les handicaps divisés nous réservent tellement de surprises que nous n’osons même plus être affirmatifs. Cependant, le pensionnaire de Pascal Bary, qui est très estimé depuis le début de sa carrière, a très bien tenu sa partie à ce niveau l’an passé. D’ailleurs, il n’a toujours pas trouvé le chemin de la victoire dans ce genre d’épreuve en 2010, et compte bien le faire cette année. Aimant pratiquer la course en tête, il devrait être avantagé par le profil de la piste et son côté allant, ne devrait en rien être un désavantage. Pour sa rentrée, il sera confié à l’excellent Stéphane Pasquier. Avec un bon numéro huit dans les boîtes, tout devrait donc se dérouler comme sur des roulettes !

L’autre jour, le bon Caerleon Wind (3) n’a quasiment pas couru. Avec un exécrable numéro à l’extérieur sur cette piste lors du quinté de lundi, il s’est rapidement retrouvé hors course et son jockey n’a logiquement pas insisté par la suite. chaussure nike pas cher Aujourd’hui, la donne est différente car le petit chouchou de Valérie Dissaux avait besoin d’un parcours, et a hérité d’un excellent numéro trois dans les stalles de départ. Aimant bien courir à proximité des leaders, il devrait prendre un excellent départ et se trouver à portée de fusil pour tenter de descendre tout le monde dès l’entrée de la ligne droite. A l’aise dans à peu près tous les terrains, il ne devrait pas avoir de mal sur la piste de Saint-Cloud qui n’a accueillie qu’une réunion depuis le début de l’année. Au final, si Thierry Thulliez est inspiré, il pourrait bien l’emporter

Xavier Nakkachdji est un homme attachant et parallèlement, un excellent entraineur de galopeurs. Sympathique et ouvert aux interviews, il n’est jamais loin du compte quant à la prestation future d’un de ses pensionnaires. Aujourd’hui, il présente le bon Boplicity (4) qui vient d’effectuer une magnifique rentrée. Pour lui, son protégé a la pointure d’un tel lot et peut l’emporter malgré son numéro onze dans les stalles. Bien luné et avec Grégory Benoist sur le dos, il devrait faire du dégât. Plus le terrain s’assouplit, plus Royal Pennekamp (11) est performant. Aujourd’hui, après une prestation encourageante sur l’hippodrome de Marseille, il retrouve ici une piste qu’il apprécie bien. Si le très en forme Ronan Thomas arrive à bien le détendre à l’arrière garde pour qu’il ne fasse uniquement que la ligne droite, il pourrait alors faire afficher une belle côte à l’arrivée !

Désormais âgée de sept ans, la belle femelle grise Voxna (1) est loin d’être rincée. Ce samedi, elle devra porter la lourde charge de 61 kilos, ce qui est beaucoup de poids dans un handicap. Cependant, elle réalise un hiver exceptionnel et a tiré un excellent numéro dans les boîtes de départ. Avec son numéro quatre et un Sébastien Maillot qui la connaît sur le bout des doigts, normalement, sa place est dans la bonne combinaison. Derrière des cinq chevaux qui semblent détenir une première chance, Agnès Champ (16), qui monte légèrement de catégorie mais qui essaiera de profiter de sa forme et de son petit poids pour faire l’arrivée, Kenchop (12), qui s’élancera quasiment le long de la corde et qui aura l’extrême avantage d’avoir Maxime Guyon sur son dos, ainsi que Kfar Yona (2), qui court toujours bien frais et qui apprécie ce terrain, seront de possibles lauréats comme énormément d’autres ! Le duo Bary-Pasquier pourrait bien frapper pour la première fois de l’année. En tout cas, en attendant les grandes épreuves avec la casaque Niarchos, Nike Pas Cher France l’occasion est rêvée pour se chauffer la main gentiment A demain les amis et n’oubliez pas de commenter !

2019-05-21T02:54:34+00:00

Leave A Comment